Fév 15 2009

Fiche explicative : pourquoi et comment faire une carte heuristique ?

Fiche technique simplifiée (dont l’idée et la forme doivent tout aux modèles de fiches du Groupe de Réflexion Académique Lettres de l’académie de Poitiers).

mail  

Enseignant :

Bernard Maréchal

Professeur de Lettres Classiques

Lycée Jean Michel

39000 LONS LE SAUNIER

contacts   

Définition :

 Définition sommaire :

  • On appelle « carte heuristique » la représentation schématique des liens internes à un raisonnement, à une pensée, à un propos : la carte heuristique permet à la fois d’organiser une réflexion collective, de concevoir ou de retrouver la structure d’un récit enchâssé, de bâtir le plan d’un commentaire ou d’une dissertation, de suivre le fil d’une réflexion grammaticale ou orthographique ou encore de gérer un projet de groupe complexe.
  • Elle prend la forme visuelle d’une série d’embranchements qui se subdivisent, contenant du texte, ou des images, ou du son, ou des liens vers des pages Internet, à la façon d’un arbre et de ses branches.
target   

Contextes et Objectifs :

Contexte et objectif didactique ?

  • Trouver des aides à la démarche inductive.
  • Lire, écrire, construire des dossiers de recherche ou de synthèse.
  • Trouver des « idées ».
  • Exploiter et diriger les réponses des élèves.
tools   

Conditions nécessaires :

Contraintes matérielles ?

  • Séance en salle informatique en classe entière, ou en groupe (modules, AIE) : un ou deux élèves par poste.
  • Disposer d’une salle informatique dont tous les postes sont équipés d’un logiciel de cartes heuristiques. Exemple de logiciel libre et gratuit et facile à installer : Freemind, version 8, et suivantes à venir, ou Freeplane, qui succède à Freemind.
  • Disposer d’un vidéoprojecteur pour montrer à la classe les productions de chaque groupe.

Préparation selon les cas et les objectifs ?

  • Avoir préparé chez soi, ou en salle informatique, une carte heuristique vide, ou contenant un énoncé, ou du texte.
  • Vérifier que le logiciel de cartes heuristiques est installé sur chaque poste de la salle informatique et mettre à disposition la carte mentale que les élèves auront à compléter, utiliser, reproduire, etc.
  • Avoir préparé un document numérisé dans un format texte, document repéré au moyen de l’explorateur de documents du traitement de textes, document copiable.
  • Avoir vérifié que le vidéoprojecteur fonctionne, ainsi que le logiciel de cartes heuristiques.

Compétences basiques nécessaires au professeur ?

Le professeur doit :

  • Connaître les fonctions de base d’un traitement de texte et savoir déposer un fichier sur le réseau de l’établissement.
  • Savoir créer et enregistrer une carte heuristique, et expliquer sommairement son fonctionnement aux élèves.
  • Savoir traiter du texte numérisé, copier, couper, coller, glisser-déplacer.
  • Savoir copier des adresses Internet, et expliquer aux élèves le processus.
  • Savoir copier, enregistrer, des documents, dans le répertoire classe, et expliquer la méthode de sauvegarde d’un fichier modifié par les élèves.
  • Savoir utiliser le vidéoprojecteur pour afficher un processus en cours sur le poste maître.
  • Savoir fournir les explications minimales, limitées aux fonctions de base permettant de créer une carte mentale.
  • Mais ce faisant, les élèves s’aperçoivent que le logiciel propose d’autres options et outils (par exemple le clic-droit et ses sous-menus), qu’ils vont découvrir et employer par eux-mêmes, les plus doués expliquant les manipulations à leurs camarades (à la place de l’enseignant). Il reste donc une part d’apprentissage intuitif, pour des élèves qui, pour la plupart, sont familiers de l’environnement informatique.

Compétences avancées utilisables par le professeur ?

  • Savoir « exporter » une carte heuristique dans un format imprimable, pour la distribuer aux élèves afin qu’ils gardent une trace du travail effectué, s’il est nécessaire d’utiliser du papier.
  • Savoir « exporter » une carte heuristique dans un format *.html, permettant d’avoir une vision du genre « arborescence descriptive du contenu d’un ordinateur ».
  • Savoir mettre en ligne, sur un espace consultable par Internet, une carte heuristique dépliable et repliable, « cliquable » : il faut pour cela disposer d’un espace d’hébergement, institutionnel ou personnel, et savoir donner aux élèves l’adresse de cette nouvelle page.
  • Renseignements complémentaires dans cet article.
check   

Plus-value de la carte heuristique :

Plus-value apportée par l’usage de la carte heuristique ?

  • Aider à chercher/trouver les idées, par analogie, les hiérarchiser selon une pensée qui se constitue en direct : écriture de suite de texte, écriture à contrainte, écriture collaborative ou interactive, construction du cahier des charges de l’écriture (individuelle ou collective).
  • Aider à construire et écrire un plan : démarche de commentaire de texte littéraire, ou d’argumentation (type EAF, ou TL, sur thématique ou problématique), ou d’analyses systématiques et croisées d’un texte (sémantique, grammaticale, lexicale, rhétorique, avant synthèse pour commentaire ou oral) ou d’un énoncé.
  • Construire une démarche intellectuelle souple, par déplacement immédiat d’un élément d’une branche de l’arborescence mentale à une autre, sans casser le processus d’élaboration.
  • Construire un dossier de recherche sur un thème.
  • Dans tous ces cas, la démarche inductive du professeur se trouve facilitée, permet une meilleure verbalisation des élèves, élimine les tâches matérielles du tableau, craie et éponge, et met à l’aise les élèves qui n’ont pas de facilités à s’exprimer.
check   

Compétences B2i à valider :

Compétences B2i à valider au cours de cette activité ?

  •  1 – S’approprier un environnement informatique de travail.
  • 1.1) Je sais m’identifier sur un réseau ou un site et mettre fin à cette identification.
  • 1.2) Je sais accéder aux logiciels et aux documents disponibles à partir de mon espace de travail.
  • 2 – Adopter une attitude responsable.
  • 2.7) Je mets mes compétences informatiques au service d’une production collective.
  • 3 – Créer, produire, traiter, exploiter des données.
  • 3.1) Je sais modifier la mise en forme des caractères et des paragraphes.
  • 3.2) Je sais utiliser l’outil de recherche et de remplacement dans un document.
  • 3.3) Je sais regrouper dans un même document plusieurs éléments (texte, image, tableau, son, graphique, vidéo, lien Internet).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*