Juin 12 2015

Faire l’interview d’un auteur célèbre.

 

molièreCet exercice simple et rapide va demander aux élèves d’imaginer une entrevue entre un journaliste et un auteur célèbre (dans notre exemple Gustave Flaubert pour les 4ème ou Molière pour les 6ème).

Cette activité va permettre à l’élève de développer sa culture générale autour de cet auteur, et d’acquérir une bonne élocution.

 

 

 

mail    Enseignant : Fanny Couturier
Professeur de Lettres Classiques
Collège Léonard de Vinci – Belfort 90
fanny.couturier@ac-besancon.fr
contacts    Contexte, classe et durée :
  • Classe de 4ème, 26 élèves.
  • Fin d’une séquence sur le rapport entre « moi » et « les autres », après l’étude de l’incipit de Madame Bovary de Flaubert (l’arrivée du « nouveau » dans la classe et son accueil par « les autres ».)
  • Ce travail fait également suite à une révision grammaticale sur la phrase interrogative.
  • 1 heure de recherches
  • maximum 1h de travail de préparation et d’enregistrement (à la maison)
target    Objectifs :
  • Apprendre aux élèves à faire une recherche et à trier les informations,
  • Apprendre à formuler une question correcte,
  • Se cultiver sur un auteur de façon active,
  • Maîtriser son élocution, s’écouter, corriger sa diction.
tools    Conditions matérielles : Le travail d’enregistrement ayant été accompli par les élèves à la maison et en dehors du temps de classe, il a donc été nécessaire que chaque groupe d’élèves possède un moyen de s’enregistrer (téléphone, ordinateur, tablette, dictaphone, MP3…)
rocket    Mise en œuvre :
  • J’ai demandé à mes élèves de se mettre par groupes de deux (un qui « joue » le rôle du journaliste et l’autre celui de Flaubert).
  • Je leur ai distribué une fiche de préparation, dans laquelle ils ont pu trouver les objectifs et le barème de notation de ce travail. (fiche de préparation en annexe)
  •  Leur travail a été de trouver les huit questions les plus pertinentes à poser à Gustave Flaubert après avoir lu quelques biographies le concernant (sur le net, dans le dictionnaire, sur encyclopédies…)
  • Une fois cette tâche accomplie, ils se sont enregistrés à la maison ou en permanence, au moyen de leur smartphone, ordinateur, tablette ou lecteur MP3. A noter que les élèves se sont parfois prêté du matériel entre eux et qu’un ordinateur équipé de casque et micro est toujours à leur entière disposition dans une salle du collège prévue à cet effet. Aucun élève n’a donc rencontré de problème de matériel et tous ont fait leur travail.
  • Les élèves m’ont ensuite transféré leur fichier son, par mail ou par clé USB. Certains ont fait une interview « simple », d’autres ont ajouté du son de radio, d’autres encore ont imité une interview du journal télévisé.
check    Résultats :
  • A noter que j’avais déjà demandé un travail de ce type à ma classe de 6ème : les élèves avaient des questions pré-établies à poser à Molière, et devaient donner les réponses et s’enregistrer, toujours à la manière d’une entrevue journalistique. Le résultat est visible ici.
calculator    Bilan :
  • Ce petit exercice incite les élèves à faire des recherches dans un but bien précis, avec une mise en situation qui les rend plus acteurs que face à de simples recherches dont le fruit est simplement noté dans le cahier/classeur.
  • C’est un exercice qui leur plaît, car il leur demande de sortir de leur rôle d’élève pour endosser celui d’un journaliste ou d’un auteur, et l’on sait à quel point les élèves aiment théâtraliser leur travail. Ils se sentent tout de suite concernés par le travail qu’on leur demande.
  • Cette mise en situation leur permet de s’entraîner à formuler correctement une question et une réponse, en adaptant sa parole au contexte imposé.
  • Les élèves ont la possibilité de se réécouter, de se corriger et de s’enregistrer autant de fois qu’ils le souhaitent afin de délivrer un énoncé correct. Nombreux sont ceux qui ont été surpris en s’écoutant, mécontents de leur première prestation et désireux de recommencer en s’améliorant. La perspective d’être écoutés leur semble parfois plus importante que celle d’être lus.
  • Cet exercice est adaptable à tous niveaux, à tous auteurs, à toute notion. A nous de choisir si on laisse le choix des questions, le nombre de questions, etc…
  • Son avantage est qu’il ne demande que peu de temps en classe, tout en apportant un bénéfice culturel important.
Ce travail pourrait être enrichi tout au long de l’année pour encourager les élèves à se constituer un « panorama » de la culture littéraire : l’idée serait de demander une interview de ce genre pour chaque grand auteur littéraire étudié, pas forcément à tous les élèves, mais à un groupe d’élèves différents à chaque fois. On pourrait, en fin d’année ou au fur et à mesure, créer une frise chronologique avec des points qui renverraient aux auteurs dont on aurait fait l’interview.

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*