Mai 22 2008

Phèdre de Racine : cartographier la scène de l’aveu (I, 3)

mail  

Enseignant :

Bernard Maréchal

Professeur de Lettres Classiques

Lycée Jean Michel

39000 LONS LE SAUNIER

contacts   

Contexte, durée et classe :

  • Contexte : Objet d’étude Théâtre.
  • Durée de l’activité : En salle informatique, une heure au total.
  • Effectif : Classe de 1°S de 31 élèves.
target   

Objectifs :

  • Faire procéder à une lecture, suivie d’un classement immédiat des caractéristiques tragiques, dans une scène de Phèdre.
  • NB. La discussion sur les différences entre notion de genre ou de registre tragique sera laissée temporairement en suspens, l’essentiel étant dans l’utilisation de la carte heuristique pour préparer les élèves à une lecture analytique efficace à l’oral.
tools   

Conditions matérielles :

Salle informatique.

Vidéoprojecteur.

rocket   

Mise en œuvre initiale :

  • Le professeur ouvre une seule carte heuristique, sur laquelle se trouve le texte numérisé du passage à étudier, laisse un quart d’heure de lecture (papier) à la classe, avec la consigne de repérer et de nommer les principaux champs lexicaux.
  • La carte se construit par la participation dictée des élèves, qui indiquent au professeur dans quelle branche on place tel ou tel mot (ou groupe de mots) ; le professeur les copie-colle d’une branche à une autre, les réponses sont visibles grâce au vidéoprojecteur.
  • Le résultat est mis à disposition sur le réseau, les ordinateurs des élèves sont mis en route (facultativement), puis on passe à la phase de synthèse.
  • Le travail continue oralement, mais les élèves peuvent aussi saisir leurs propres analyses, elles sont récupérées sur l’espace collaboratif et placées dans l’arborescence par le professeur.
  • La carte est rendue cliquable sur site immédiatement.
rocket   

Travail complémentaire :

  • Une expérience similaire se fait la semaine suivante : un texte a été préparé en vue d’une simulation d’oral EAF, un élève fait le travail, l’entretien a lieu en présence des autres élèves, quelques questions complémentaires sont abordées. Il reste 25 minutes et on travaille sur une carte heuristique vide, préparée par le professeur.
  • Elle contient l’extrait expliqué juste auparavant (la jalousie de Phèdre, Acte IV, scène 6, vers 1225 à 1263), et une indication sommaire de méthode : une branche vise à relever un ou plusieurs champs lexicaux, une autre vise à recueillir des éléments de synthèse propres à une conclusion orale.
  • Le professeur est secrétaire, les élèves lui dictent ce qu’ils souhaitent voir sur la carte vidéo-projetée, et à la fin de l’heure il reste seulement à l’exporter dans un format imprimable.
  • La carte est rendue cliquable sur site dans la journée, le lien indiqué sur l’espace collaboratif, la carte imprimable est distribuée aux élèves lors du cours suivant. Voici trois états différents de cette carte imprimable :
  •  l’analyse de la jalousie de Phèdre d’après les champs lexicaux, PHEDRE_champs-lexicaux
  • le lien entre cette jalousie et le registre tragique, Racine_jalousie-de-Phedre
  • l’addition des deux travaux précédents. Racine_jalousie-de-Phedre-2
  • Une autre carte heuristique, sur le passage de l’aveu de Phèdre à l’Acte I, a été faite avec une méthode d’exploration différente, de manière à en faire apparaître l’organisation.
check   

Résultats :

Bilan pédagogique :

  • La notion de registre apparaît très clairement, et les autres scènes peuvent être étudiées de manière traditionnelle.
  • Petit inconvénient didactique : on arrive à déborder la notion prévue de « champ lexical », car certains termes peuvent être classés sous plusieurs rubriques, et les élèves introduisent des éléments qui relèvent plutôt de l’énonciation que du lexique.
calculator Bilan :
  • Pourquoi utiliser les TICE : Le copier-coller permet le déplacement des éléments sur l’arborescence, le classement et la hiérarchisation des notions au fur et à mesure de leur apparition. La saisie manuelle est réduite.
  • Avantages de la démarche TICE : La gestion de classe est simplifiée, les élèves prennent des notes écrites, puisqu’on n’imprime pas la carte, et copient la synthèse. Par rapport à un travail sur papier, où l’on demanderait de surligner ou souligner des mots, on aboutit à plus d’efficacité et de propreté. Enfin, on fait un travail moins théorique et livresque, pour aboutir à une maîtrise aussi bonne des notions-clés sur le tragique, notions vérifiables dans d’autres extraits au moyen des outils employés ici.

 NB. Les cartes heuristiques cliquables annoncées se trouvaient sur un précédent état du site académique, et sont désormais inaccessibles.

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*