Mai 27 2009

Chemins de traverse heuristiques…

« De roc en blogue : grammaire et poésie »

Nos fiches heuristiques n’offriraient qu’une brillante vitrine, à contempler seulement, si l’on n’évoquait pas aussi quelques difficultés de mise en œuvre, ornières obligées de tout cheminement avec l’ordinateur pour viatique.

Voici le compte-rendu bref de quelques temps forts de l’année informatique, et plus particulièrement celui d’une activité à rebondissements, qui aura bouleversé l’horizon tranquille de la séquence, avec la réalisation toujours de quelques cartes heuristiques, mais aussi l’usage du son (manipuler un logiciel d’enregistrement), l’utilisation d’un blogue de classe, et le lien toujours efficace d’un agenda électronique.

Les programmes officiels de la classe de français fixent les objectifs, dessinent les orientations, indiquent les connaissances et compétences à acquérir, c’est l’itinéraire général et même national de la classe de français. Mais chaque classe campe sur un territoire particulier, une localité qu’il appartient souvent à l’enseignant de désenclaver.

À chacun de trouver le chemin vicinal étroit, escarpé, qui mettra en communication avec la route nationale, et c’est parfois beaucoup de chemins de traverse…

mail  

Enseignant :

Daniel CURTIT

Professeur de Lettres

Collège des Mille Étangs

Melisey, Haute-Saône

rocket  

TRAVERSE 1

Le réseau ÉCHO relie les écoles primaires et le collège de la haute vallée de l’Ognon (canton de Melisey principalement) depuis plus de dix ans et quelques activités communes réunissent chaque année les élèves de sixième avec les écoliers du cycle 3 (rencontres sportives, énigmes mathématiques, ateliers de lecture…).

Une proposition d’écriture collective utilisant principalement la messagerie électronique entre les classes avait donné quelques résultats encourageants. Elle évitait des déplacements par autocars onéreux et fastidieux, sans ruiner pour autant une communication régulière et chaleureuse entre les enseignants, qui s’étaient rencontrés au préalable pour la mise au point d’une consigne.

Le collège et les écoles souhaitent poursuivre cette petite aventure d’écriture collective, avec la prise en compte notamment de nouvelles directions proposées au niveau ministériel : la lecture et l’écriture font appel à des activités plus marquées de vocabulaire, de grammaire de la phrase, à des ressources numériques et logicielles en ligne, à l’usage du son également…

C’est l’occasion de faire découvrir aux collègues du primaire les applications pédagogiques des cartes heuristiques. La mise au point d’une consigne interviendra lors d’une journée consacrée aux activités du réseau ÉCHO, qui réunira toutes les disciplines et débouchera sur la constitution de « fiches-action » (lesquelles devaient s’accorder à un « Projet de réseau » récemment élaboré). Professeurs rejoignent leurs écoles lestés d’une quinzaine de « fiches-action », autant dire trop d’impedimenta, qui expliquent certainement la mise en veilleuse de la collaboration « lettres et TICE » pour cette année, dans le cadre du réseau ÉCHO.

check   

Documents :

Documents :

tools   

Conditions matérielles :

Remarques techniques :

  • La carte heuristique s’intègre dans une page Internet portant déjà des informations. Par exemple :
    un titre : voir « Exprimer des circonstances », carte de grammaire réalisée en troisième, qui pourra servir aux révisions du brevet.
  • des consignes plus détaillées, comme dans cette reprise d’une carte plus ancienne « Lecture en Peinture », destinée à une séance de travail autonome en salle informatique : lire un tableau, écrire un paragraphe argumentatif… Dans ce dernier exemple, la consigne et le code source de la carte heuristique sont insérés dans un tableau (2 cellules, 1 ligne). Pour insérer une carte réalisée avec le logiciel « Freemind » dans un article publié sous SPIP, voir ICI.
rocket  

TRAVERSE 2

Alors que la proposition de travail coopératif ne trouvait pas cette année d’échos du côté des écoles, parvenait au collège une demande de participation au projet concernant « le 1% artistique » : un artiste parachève la construction de tout nouveau collège…

En l’occurrence, M. Frank Morzuch intervient dans un aménagement paysager de la cour de récréation, et il souhaite le concours d’élèves… Choix notamment d’un lexique, qui pourrait tout particulièrement signifier le pays des «  Mille Étangs ». Ce travail n’était-il pas justement en germe dans la proposition précédente intitulée « Totems poétiques » ?

Une classe de sixième (25 élèves) est choisie pour accompagner ce travail qui initiera principalement à la lecture et à l’écriture poétiques. Il s’agira en fait de mener une séquence de poésie par intermittence, dont voici les principaux moments :

  • Projection et lecture d’images du plateau des « Mille Etangs », qui permettent de passer d’une lecture géographique des paysages à des lectures plus personnelles, évoquant notamment la poésie élémentaire…
  • L’artiste vient expliquer aux élèves son projet, plans à l’appui…
  • Enquête dans l’entourage familial : à quels mots (5 au maximum) penses-tu quand je dis : « Mille étangs » ? La carte heuristique permet de rassembler ce lexique et de le classer (séance vocabulaire).
  • Séance de grammaire : les expansions du nom. Ici encore, la carte heuristique récapitule la leçon, l’illustre, constitue un exemple que les élèves vont imiter…
  • Écrire des groupes nominaux, les rassembler, les classer, les lire, les écouter…
  • Commencent de naître quelques petits poèmes à structure répétitive. C’est l’occasion de lire quelques poèmes (par exemple Prévert / Inventaires)…
  • Atelier d’écriture avec l’écrivain Abdelkader Djemaï (séance sur une matinée).
  • Chaque élève transcrit son poème sur un petit livre (séance avec le professeur documentaliste / à partir du pliage d’une feuille A3, réaliser un livret de 8 pages / un mot par livret et par élève).
  • C’est enfin l’occasion de faire connaître un logiciel d’enregistrement du son (Audacity), de l’expérimenter d’abord en classe entière (en s’aidant du video-projecteur), de travailler ensuite la mise en voix des textes. Dans la séance suivante, la classe est partagée en deux groupes : une partie qui effectue les enregistrements dans la salle de classe habituelle (pas de microphones actuellement en salle informatique ; achat de deux micros pour la classe de français), l’autre partie recopie son texte sur le blogue de la classe (identifiant et mot de passe définis pour la période que dure l’activité). Des fichiers-sons mp3 pourront être associés aux textes publiés… L’enseignant navigue entre les deux salles proches l’une de l’autre.
check   

Documents :

Documents :

tools   

Conditions matérielles :

Remarques sur la technique :

L’artiste a commencé de graver les noms choisis par les élèves sur quelques rochers disséminés dans la cour de récréation… L’aventure de ces quelques mots aura traversé finalement une passionnante fabrique : travail sur la pierre, sur le papier, avec la voix ou sur l’écran lisse de l’informatique ; éclats de silex, grains et lettres, timbres et sons, bits (unités d’information)…

Les élèves et leurs professeurs auront peut-être ressenti confusément cette aventure d’aujourd’hui, chère au philosophe et poète Michel Serres, qui mène du solide au volatil, du concret au virtuel, du local des «  Mille Étangs » au global de la Toile Internet…

Et dans ces va-et-vient multiples, l’ordinateur n’est peut-être pas cet appareil pour appareiller (quitter les parages), cet instrument de découverte truffé de sciences, cette machine ou cet engin de ruse et de machination, mais l’outil simple, qui s’est révélé dans l’aventure extrêmement souple et polyvalent, digne héritier en somme de l’humble marteau qui n’a pas d’inventeur et se trouve toujours sur quelque chemin d’invention, chemin de traverse par excellence…

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*