Juin 22 2011

Écrire et lire sur les thèmes au programme du BTS

22 juin 2011

 

Une activité TICE interactive et au long cours, en classe de BTS : la constitution de corpus sur les thèmes au programme, et la lecture de ces textes de manière collaborative par les étudiants et l’enseignant.

mail  

Enseignant :

Bernard Maréchal

Professeur de Lettres Classiques

Lycée Jean Michel

39000 LONS LE SAUNIER

contacts   

Contexte, durée et classe :

Lire et écrire à l’heure du numérique

Projet initial

Dans le cadre des TRAAM (Travaux Académiques Mutualisés), plusieurs professeurs ont tenté une approche diversifiée de la préparation à l’épreuve de culture générale et d’expression française au BTS.

Delphine Regnard, Lycée Saint-Exupéry, Mantes la Jolie (Versailles)
Françoise Cahen, Lycée Maximilien Perret, Alfortville (Créteil)
Bernard Maréchal, Lycée Jean Michel, Lons le Saunier (Besançon)

La durée de l’activité est étendue à l’année entière, presque jusqu’à la fin de l’année scolaire et l’examen.

target   

Objectifs :

Le but pédagogique et didactique de l’activité : Lire, se documenter

  •  C’est de constituer une banque de données thématiques, les plus variées possibles, de manière à constituer des corpus homogènes, proches de ce qui peut être proposé à l’examen du BTS. Les étudiants seraient directement concernés dans leur recherche culturelle, davantage que par la consultation de fascicules prêts à l’emploi, fussent-ils de bonne qualité.
  • Cette banque de données peut prendre la forme de fichiers isolés, images ou textes, ou liens vers des pages Internet, images, vidéos, etc.
  • Il ne s’agit pas de constituer des corpus de haut niveau culturel, mais plutôt de viser un éventail large.
  • La classe concernée à Lons le Saunier est la section MUC (Management des Unités Commerciales) de 2ème année, qui a eu le même professeur en 1ère année, et qui a pris l’habitude de ce type d’activités, mais sans aller jusqu’à l’étape actuelle.
tools   

Conditions matérielles :

Le moyen TICE utilisé à Lons le Saunier : Écrire et mutualiser

  •  Les conditions matérielles sont faciles à réunir, puisque les sections de BTS sont toutes équipées de salles multimédia, qui jouxtent les salles de cours traditionnelles.
  • Le procédé employé est la mise à disposition des étudiants d’un site collaboratif où ceux-ci peuvent déposer leur propositions d’assemblages de textes, leurs propositions de méthodologie, d’arguments pour l’écriture personnelle, sous forme d’articles ou de fichiers joints dans des messages de forum, puis leurs exercices de lecture et leurs propositions de plans ou de tableaux de synthèse, leurs brouillons.
  • Les professeurs peuvent proposer des documents, des fiches de méthodologie, qui sont indiquées aux classes par envoi de courriels, ou information par une plate-forme d’établissement réservée aux BTS, ou le cahier de textes numérique.
  • Le site collaboratif est libre d’accès avec identification préalable, des propositions jugées inadéquates ou devenues obsolètes peuvent être supprimées, des amendements peuvent être apportés de manière asynchrone.
  • Des fichiers textes ou images sont recherchés, puis assemblés dans de petits dossiers, ou de nouveaux fichiers texte.
  • La recherche de documents relatifs au thème du programme se fait essentiellement en salle informatique, la mise en forme se fait sur traitement de texte, et le professeur participe à ces recherches et à la vérification des dossiers.
rocket   

Mise en œuvre :

Les activités proposées en aval : Écrire, rédiger, mutualiser

  • Dans l’objectif de préparer à l’épreuve finale, ces activités consistent en lectures analytiques de ces corpus, en salle informatique pendant les heures de cours, ou à distance.
  • Des travaux en binômes d’étudiants portent sur la rédaction de résumés, la constitution de plans de synthèse, de paragraphes de présentation du corpus.

L’aspect collaboratif étendu aux TRAAM

  • Les étudiants de Delphine Regnard et de Françoise Cahen (appartenant à des BTS variés) ont accès en consultation à l’ensemble des fichiers constitués par les étudiants de la section MUC.
  • Les deux professeurs associés à l’entreprise disposent aussi d’un accès « auteur » et « administrateur restreint » au site collaboratif. Ils peuvent ainsi déposer eux-mêmes des documents constitués par leur classe, ou faire travailler leur classe sur des corpus constitués à Lons le Saunier.
check   

Résultats :

Exemples de participation

calculator Bilan :

les limites de l’expérience,

les résultats positifs.

Limites

  •  Tous les groupes ne sont pas aussi productifs, certains binômes se reposent sur le travail des autres.
  • Mais cet écueil est aussi fréquent dans la formule traditionnelle du cours avec polycopiés, fascicules de textes.

Bilan globalement positif

  • L’écriture à deux mains permet d’améliorer la parole, produit une certaine émulation, et la constitution de corpus parfois variés donne aux étudiant l’occasion de lire, en diagonale ou de manière plus approfondie, des textes voisins de ceux qu’ils ont eux-mêmes trouvés.
    Pédagogiquement, la “magistralité” du cours s’en trouve réduite, et l’efficacité accrue chez les étudiants.
  • L’amélioration des qualités d’écriture, puisqu’ils écrivent sous le regard d’autrui, s’en trouve renforcée.
  •  L’atmosphère de classe se trouve également améliorée.
  • En termes de lecture, cette activité sur écran passe bien lors de séances réduites à une heure, puisqu’une partie du temps est occupée à la recherche/lecture, une autre à la rédaction/relecture : le phénomène de rejet est très limité.
  • La recherche de documents iconographiques permet une meilleure analyse de la fonction des images, car les choix étant très disparates, les individualités sont forcées à comprendre ce qui a pu motiver leur insertion dans un corpus de textes. Le travail de lecture analytique est donc plus approfondi.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*