Juin 22 2011

Lire et écrire pour l’EAF : le rapport de Brodeck

Lire et relire Le rapport de Brodeck :

Une activité TICE interactive en classe de 1ère S2 : Lire et écrire à l’heure du numérique, effectuée dans le cadre des actions TRAAM (Travaux Académiques Mutualisés)

mail

Enseignant :

Bernard Maréchal

Professeur de Lettres Classiques

Lycée Jean Michel

39000 LONS LE SAUNIER

contacts

Contexte et classe :

Classe de première S, 34 élèves.

Séquence Le roman et ses personnages.

Lecture analytique du roman de Philippe Claudel, Le rapport de Brodeck.

target

Objectifs :

Projet initial

  •  Reprise et augmentation du travail produit en 2009-2010 dans la classe de 1ère S1 de Madame Sophie Saulnier, Lycée Jean Jaurès, Argenteuil (Versailles), sur Le rapport de Brodeck, de Philippe Claudel : réflexion sur la reproductibilité d’une expérience, changement d’approche.
  •  Sophie Saulnier avait conduit l’expérience initiale au moyen d’un blog lycéen offert par le CRDP de son académie. Ce blog n’a pas perduré, mais les élèves de 1ère S2 ont pu bénéficier d’une partie des analyses fournies l’an dernier : des schémas représentant le déroulement et les strates de la narration.
    D’autres blogs de professeurs ont été proposés aux élèves de 1ère S2, portant sur la même œuvre.

Le but pédagogique et didactique de l’activité

  •  Donner à lire des analyses faites par d’autres élèves, afin d’obliger à un enrichissement de la lecture du roman, à une ouverture d’esprit.
  • Proposer à notre tour des pistes pour des collègues qui souhaiteraient étudier la même œuvre …

Objectifs concrets

  •  Constitution d’une ressource numérique (sans le texte, qui n’est pas libre de droits, mais avec des citations significatives situées précisément dans l’œuvre et la saisie des extraits qui seront présentés à l’examen) disponible en ligne et destinée à la préparation de l’EAF : plan du roman, plans d’explications de texte, fiches sur les personnages, etc.
tools

Conditions matérielles :

Le moyen TICE utilisé : Écrire et mutualiser

  •  Le procédé employé est la mise à disposition d’un site collaboratif.
  • Ce site collaboratif est libre d’accès avec identification préalable, des propositions jugées inadéquates ou devenues obsolètes peuvent être supprimées, des amendements peuvent être apportés de manière asynchrone.
  • Les conditions matérielles de l’écriture sont dictées par l’usage du cahier de textes numérique : il donne les liens vers telle ou telle page presque vide, présente les consignes de l’activité attendue (délai, détails techniques, etc.), et les élèves produisent des messages de forum, auxquels ils peuvent adjoindre des fichiers joints. Ces messages sont modérés par le professeur, puis publiés lorsque le délai imparti est accompli.
  • Il arrive que des élèves produisent spontanément de petits documents notamment sur tel ou tel personnage du roman : la publication se fait alors immédiatement.
rocket

Mise en œuvre :

Les activités proposées

  •  Les consignes générales, les extraits étudiés en classe, des liens vers des pages Internet, ont été regroupés sur un premier article.
  • Dans l’objectif de préparer à l’épreuve écrite et orale, trois catégories d’activités ont été proposées.

* Les personnages,

* la construction narrative de cinq chapitres particuliers, pour en faire ressortir la complexité des strates temporelles,

* l’approche de sept textes particuliers pour leur explication en classe.

check

Résultats :

Un matériau collectif de préparation à l’EAF

Un “chapitre” conclusif a été enrichi par différents élèves, sous le nom d’auteur générique “Élève de Première S 2”. Le professeur a lancé l’article, les élèves l’ont enrichi en choisissant les nombreuses citations qui illustrent le thème de l’animal au sein du roman.

Ces citations ont ensuite été reclassées ou réordonnées en grands thèmes, à la suite d’une séance orale, avec affichage au vidéo-projecteur.

calculator Bilan : Limites

  •  Tous les élèves ne se sont pas investis dans la production de fiches sur les personnages, ni dans les propositions de pistes de lecture, malgré l’annonce qu’une note sur 5 points en résulterait.
  • Une bonne partie des explications proposées ont été faites en petits groupes, dans lesquels il est difficile de déceler les parts respectives du travail.
  • Mais dans la mesure où le cours de français a lieu en aval, et comme l’affichage au vidéoprojecteur permet d’aller plus vite en donnant des éléments de lecture directement assimilables, ceux qui n’ont pas participé à la création retirent tout de même un bénéfice didactique du travail de leurs camarades.

Bilan scolaire globalement positif

  •  Pédagogiquement, l’émulation et le travail de groupe ont contribué à faire écrire des fiches de plus en plus précises, et ont grandement amélioré la participation orale lors de la lecture en classe.
  • Didactiquement, les élèves ont réussi à intégrer des notions claires concernant la narration, la fonction des personnages dans un roman, les notions d’ancrage dans une réalité historique concrète : l’histoire de l’Europe du XXème siècle, et la déformation littéraire de cette réalité.

Bilan TRAAM (remontée inter-académique)

  •  La reproductibilité d’une expérience pédagogique est bénéfique.
  • L’usage d’outils numériques différents, dans une classe où les T.P.E. sont une nécessité, offre aux élèves des ouvertures sur des méthodes auxquelles leurs enseignants ne penseraient pas toujours.
  • En aucun cas il ne s’agit de recopiage d’un cours fait par un autre enseignant, mais les incitations à trouver des résultats similaires par des moyens différents sont puissantes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*