Mai 24 2016

Un début de séquence en mode classe renversée !

Une autre manière de travailler avec les élèves est d’inverser la phase d’apport et de transmission d’informations. C’est ce que j’ai décidé de faire pour initier une séquence, en classe de seconde, sur l’objet d’étude « La tragédie et la comédie au XVIIème siècle : le classicisme ». Et cela a très bien fonctionné car les élèves se sont pris au jeu, à vous d’essayer !

Objectifs pédagogiques :

  • rechercher des informations culturelles mobilisables autour d’un des objets d’étude, d’un auteur, d’une œuvre littéraire ;
  • s’approprier des connaissances de manière ludique et à travers des supports de natures différentes.

Déroulement de la séance

A partir de documents recherchés sur le web (voir le mode de recherche avancée des navigateurs et la page d’accueil du site du lycée), les élèves devaient présenter une synthèse regroupant des éléments textuels et multimédias sur un mur collaboratif. Ils ont travaillé en travaux dirigés et en 2 groupes avec les consignes suivantes :

    • groupe B : Qui est Molière ?
      Vous devrez chercher et présenter des éléments permettant de comprendre la vie et l’œuvre de cet auteur. J’attends des éléments visuels (images, vidéos), audio (au moins 2), textuels et des hyperliens (au moins 5). Vous veillerez à bien citer vos sources.
      Résultat :
      http://padlet.com/fontste/moliere

padlet-Moliere

    • groupe A : Présentation de la pièce « Le misanthrope »
      Vous devrez chercher et présenter des éléments permettant de comprendre cette comédie de Molière. J’attends des éléments visuels (images, vidéos), audio (au moins 2), textuels et des hyperliens (au moins 5). Vous veillerez à bien citer vos sources.
      Résultat : http://padlet.com/fontste/LeBourgeoisGentilhomme

 

Après une phase de discussion, de validation et d’organisation des informations sur les murs en fin de TD, les murs ont été figés ; les élèves ne pouvaient plus écrire dessus.
A noter que, techniquement, ce travail aurait aussi pu se mener en dehors de la classe, mais il m’a semblé pédagogiquement plus pertinent de le mener avec les élèves en classe dans une salle informatique.

Ensuite, ils devaient apprendre le contenu de ces deux murs afin de préparer 5 questions à poser aux autres ilots de la classe, et faire ainsi gagner ou perdre des points au leur, et aussi être capable de répondre aux questions des autres élèves.

Voir le tableau de suivi des ilots.

Des précisions sur l’outil numérique

La classe a travaillé avec l‘outil en ligne Padlet qui permet de créer un mur ou un « mur virtuel collaboratif » sur lequel on peut afficher toute sorte de document afin de diffuser, partager : textes, images, enregistrements audio, vidéos, pages web. La facilité avec laquelle on peut coller les productions, comme on collerait des post-it sur un mur, invite à utiliser cet outil pour enregistrer les productions orales et à les présenter en un même lieu personnalisé sur le web.

Il n’est pas nécessaire de faire s’enregistrer les élèves (donc en total respect avec les contraintes de la CNIL) ; seul un compte gratuit pour l’enseignant est suffisant. La configuration de chaque mur permet soit de le rendre public, mais uniquement en consultation soit d’autoriser les lecteurs à ajouter et modifier des éléments.

Tutoriels :  Premiers pas / Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*