«

»

Mai 16 2016

Mettre en voix et en musique un texte poétique

mail
Enseignant :
Fanny Couturier
Professeur de Lettres Classiques

Collège Léonard de Vinci
90000 Belfort
http://salle103.fr
contacts

Contexte, durée et classe :

Fin de séquence sur la poésie engagée
Classe de 3ème (24 élèves)
Durée: 3 heures
target

Objectifs :

Donner du sens à des poèmes engagés, en leur créant un univers sonore et musical.
Faire des choix dans son élocution, et les justifier.
tools

Conditions matérielles :

Un matériel d’enregistrement (téléphone, dictaphone, zoom H2N, micro d’ordinateur…)

Un ordinateur par groupe, avec Audacity et une connexion Internet

rocket

Mise en œuvre :

Étape 1 : Le choix et l’appropriation du poème.

A la fin de notre séquence sur la poésie engagée, les élèves avaient à leur disposition un florilège de textes poétiques étudiés durant notre parcours, dans lequel ils devaient choisir celui qui avait leur préférence.

Répartis en groupe de trois, quatre ou cinq élèves (selon la longueur du poème), ils ont commencé par inscrire sur leurs textes les choix qu’ils faisaient, en déterminant:

  • les passages attribués aux uns et aux autres,
  • les intonations choisies au fil du texte, selon les paragraphes,
  • les mots mis en valeur, par un effet de silence juste avant, d’écho, de voix multiples, de volume sonore,
  • les bruitages à insérer à la lecture de tel mot ou tel passage,
  • comment rendre compte des figures de styles, effets sonores et rythmiques du texte,
  • l’allure du débit, le rythme qu’ils allaient adopter…

Étape 2 : L’enregistrement.

Une fois ce travail de préparation accompli, les élèves ont enregistré leur voix, à l’aide d’un appareil d’enregistrement numérique, un zoom H2N. Ils se sont écoutés, auto-évalués, ont recommencé de nombreuses fois jusqu’à obtenir ce qu’ils estimaient le plus convenable.

Étape 3 : La mise en musique.

Chaque groupe ayant son enregistrement déposé sur l’ordinateur, les élèves ont ensuite choisi des musiques pour créer un fond sonore en lien avec leur poème, ainsi que des bruitages qu’ils jugeaient pertinents. Ils ont assemblé leur voix, la musique et les bruitages avec Audacity. Sur ce même logiciel, ils ont pu ajouter des effets (écho, amplification, réverbération, …) à leur voix pour donner plus de relief et de profondeur à leur création.

Étape 4 : L’écoute et l’auto-évaluation.

Les élèves ont ensuite diffusé leur création en classe pour la faire découvrir aux autres groupes. Ils ont justifié chacun de leurs choix et des effets créés, et ont recueilli les avis et remarques de leurs camarades.

check

Résultats :

 Les créations des groupes ont été collectées et diffusées sur le site de français.

music-596010_960_720

calculator Bilan :  Le bilan de cette activité est plutôt positif:

  • les élèves ont donné un sens actuel et moderne à des poèmes écrits au siècle dernier,
  • cette activité a été un bon moyen d’évaluer la bonne compréhension des textes par les élèves: impossible, en effet, de rendre vivant un texte que l’on ne comprend pas,
  • le projet leur a permis de renouer avec la poésie, que beaucoup d’entre eux considéraient encore comme un seul exercice pénible de récitation rapide et dénuée de sens,
  • les élèves ont pu admettre la portée orale et musicale de la poésie.

A noter que certains élèves ont préféré inversé les étapes et commencer par choisir le fond sonore avant de commencer le travail, ce qui reste tout à fait pertinent.

Cette activité, courte et au rendu rapidement efficace, peut être adaptée à d’autres genres littéraires et d’autres thèmes.

 

 

Au sujet de l'auteur

Fanny Couturier

Professeur de Lettres Classiques
Collège Léonard de Vinci
90000 Belfort

Membre du Groupe de Travail Lettres-Tice depuis 2012
Webmestre du site depuis 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*