Juil 02 2017

EPI- Le fait divers en justice : d’où vient l’info et comment la traiter ?

 

mail
Enseignant :
Delphine Poirier
Professeur de Lettres Modernes
Collège Pierre Vernier
25290 Ornans
contacts

Contexte, durée et classe :

Niveau de la  classe : 4ème

Cadre pédagogique : EPI : français-EMI /EMC

Enseignants : professeur de français / Professeur d’EMC

Durée du projet : 4 semaines  dont une heure hebdomadaire de co-intervention

Partenaires du projet :

– Participation à la semaine de la presse du 20 au 25 mars 2017 organisée par le CLEMI

– Rencontre avec un juge d’application des peines du tribunal correction de Besançon, deux  gendarmes en charge des relations presse, un journaliste chargé des faits divers justice

– Partenariat avec macommune.info, média pure player  : production par les élèves d’une quinzaine d’articles/vidéos/infographies publiés durant la semaine de la presse du 20 au 25 mars.

target

Objectifs :

EPI qui s’inscrit dans le programme de cycle 4 en  4ème et qui se donne les objectifs suivants :

 En EMC : La justice française

  • Comprendre puis expliquer le fonctionnement de la justice et du droit français.
  • Connaître le fonctionnement du tribunal correctionnel, les différents métiers de la justice.

En français et EMI : Journalisme et fait divers

  • Connaître le circuit de l’information, s’interroger sur les sources du journaliste
  • Comprendre l’importance de la vérification et du recoupement des sources, la différence entre fait brut et information
  • S’initier à la déontologie des journalistes
  • Se questionner sur les enjeux démocratiques liés à la production participative d’informations et à l’information journalistique « réseaux sociaux : aujourd’hui tous journalistes ? »
  • Interviewer des professionnels de la justice et de l’information
  • Rédiger des faits divers et des articles informatifs.

En français, cet EPI est relié à la thématique « Agir sur le monde – Informer, s’informer, déformer ? »  et sera suivi d’une séquence consacrée à l’étude de la nouvelle  Claude Gueux  ou comment Victor Hugo transforme-t-il un fait divers en un plaidoyer contre la peine de mort ?  ce qui permettra de réexploiter immédiatement les nouveaux acquis des élèves : le fait divers / le vocabulaire et le fonctionnement de la justice.

 

LE SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES, DE COMPETENCES ET DE CULTURE

Domaine 1 : Les langages pour penser et communiquer

– Participer de façon constructive à des échanges oraux.

– Lire des images, des documents composites, y compris numériques et des textes non littéraires

– Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficace pour rédiger des textes explicatifs et informatifs.

Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre

– Coopération et réalisation de projet : « travailler en équipe » ; « gérer un projet. »

– Médias, démarches de recherche et de traitement de l’information : « Traiter les informations collectées » ; « utiliser des outils numériques » ; « mobiliser des outils numériques pour créer ».

Domaine 3 : La formation et la personne du citoyen

– La règle et le droit : « Comprendre les valeurs dans les sociétés démocratiques » 


– Réflexion et discernement : « fonder ses jugements » ; « vérifier l’information »

– Responsabilité, sens de l’initiative  : « Être responsable » ; « respecter les contrats »

Domaine 5 : Les représentation du monde et l’activité humaine

Invention, élaboration, production  :  « Imaginer, concevoir, réaliser des productions » / « Mobiliser sa créativité » 
/ « prendre sa place dans le groupe. »

TICE :

– S’approprier un environnement informatique de travail

– Adopter une attitude responsable

– S’informer / se documenter

– Communiquer l’information

tools

Conditions matérielles :

Logiciels et outils TICE utilisé :

– PC / Tablettes / Micro enregistreur zoom 2

– Traitement de texte

– ENT

– Outils de création visuelle et sonore (easel.ly, audacity, sparke video, sparke page, thinglink)

rocket

Mise en œuvre :

DEROULEMENT DE LA SEQUENCE

 

Séance  1 : Qu’est ce que le droit, la justice ? (EMC) : Préparation à la visite au tribunal correctionnel

En synthèse : Carte mentale (papier ou en ligne) réalisée par les élèves

 

Séance  2 : La justice, son fonctionnement, ses métiers : Visite du tribunal correctionnel

Au cours de la visite, tous les élèves se sont retouvés dans la peau de journalistes. Chaque groupe de 4 élèves avait son sujet à traiterInterview, prise de son, prise de notes sur :

  • le métier de juge d’application des peines
  • le métier de journaliste, le traitement du fait divers
  • les affaires jugées ce jour
  • le fonctionnement de la justice française
  • le fonctionnement d’une audience au tribunal correctionnel

 

Séance 3 : Le fonctionnement du tribunal correctionnel : restitution de la visite

De retour au collège, le travail en équipes de rédaction s’est poursuivi en salle multimédia :

 

Séance  4 : Comment rendre compte d’un fait divers justice : analyser puis rédiger un  fait divers

  • Recherche sur macommune.info, rubrique « faits divers-justice » puis lecture et analyse de 4 faits divers-justice (qui ? quoi ? où ? comment ?)
  • Par groupe, rédaction de différents faits divers à partir des affaires jugées lors de l’audience du 6 mars.

 

Séance  5 : Les sources de l’information : Qui donne l’information ? Comment le journaliste trouve-t-il l’info ?

  • Réflexion collective sur les sources l’info
  • Synthèse : carte mentale ou infographie : les sources de l’info.
  • Rencontre interview (2h) avec deux gendarmes du service communication et relation presse.

Thèmes abordés lors des échanges : le métier de gendarme, le travail avec la presse, l’usage et les dangers des réseaux sociaux, le respect du droit à l’image. 

 

Séance 6 : Qu’est-ce que  « La tournée » du journaliste  ? De la source de l’info à la rédaction du fait divers

Les élèves ont eu l’occasion de travailler toute une matinée  en association avec un journaliste :

  • Dès 8 heures, ils ont effectué « La tournée » :  appel au SDIS25 : service départemental d’incendie et de secours et au COG : centre opérationnel de la gendarmerie : communication des incidents ou accidents de la fin de soirée et de la nuit.
  • Puis rédaction des 3 faits divers signalés et  mis en ligne à 9h.
  • Pour terminer la matinée, les élèves ont reçu quelques précieux conseils de notre journaliste pour bien rédiger un article.

 

Séance 7 : Rédiger des articles (2h)

De nouveau répartis en équipes de rédaction, les élèves ont réécouté une courte partie (environ 5 min par groupe ) de l’interview réalisée lors de la présence des deux gendarmes dans l’établissement. Chaque groupe a rédigé son article.

 

Séance 8 : Les sources sont-elles toujours fiables ? Comment s’en assurer ?

La dernière séance de cette séquence dont la thématique était « informer, s’infomer, déformer »  a naturellement porté sur la propagation des hoax, c’est à dire des fausses informations circulant sur internet :

  • Travail sur les chaines magiques, les fausses infos, les sites satiriques, le détournement d’images
  • Discussion/débat avec les élèves : du bon usage des réseaux sociaux pour trouver/lire l’info et réalisation d’une infographie. 
check

Résultats :

Toutes les productions des élèves ont été publiées sur le site d’informations macommune.info lors de la semaine de la presse 2017.

Les points +

– La qualité des rencontres et des échanges avec des professionnels passionnés (parquet, gendarmerie, presse)

– L’exigence « qualité » demandée aux élèves : leurs articles ne seraient publiés qu’à condition qu’ils soient validés par le rédacteur en chef de macommune.info, ce qui a sucité un réel engagement dans le travail de rédaction.

– La participation à la semaine de la presse en partenariat avec le Clemi et macommune.info  a permis une véritable reconnaissance du travail des élèves publié en ligne : quelques articles ont d’ailleurs été lus plusieurs milliers de fois par les internautes.

– La mise en situation réelle lors de la tournée avec le journaliste  a demandé aux élèves concentration, gestion du stress, réactivité et efficacité.

–  Tout au long de la séquence, le travail a été réalisé en coopération et en collaboration : la séquence portant sur le journalisme peut amener une organisation de classe ou du CDI en îlots : la salle de classe devient alors salle de rédaction, chaque îlot étant une « rédaction ».

– Au terme de la séquence, deux élèves envisagent le métier de journaliste pour leur avenir professionnel.

 

Les points –

– Le travail fourni a été très dense en raison de notre participation à la semaine de la presse. Il fallait que tous les articles soient prêts à temps pour  être publiés dans le cadre de cette semaine.

– Des thématiques n’ont pas pu être approfondies par manque de temps : par exemple, Comment les jeunes s’informent-ils ? Sondage 

– Encore plus  de co-intervention entre les 2 enseignants aurait été nécessaire pour gagner en efficacité auprès des élèves.

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*