Créer un nuage de mots pour rendre compte d’une lecture cursive

mail  
Enseignant :
 Benjamin AUBRY

Collège André BOULLOCHE – 25420 BART

contacts   

Contexte, durée et classe :

Contexte : Exercice alternatif à la traditionnelle fiche de lecture

Durée : Une heure

Classe : Exercice facilement adaptable, de la 6e à la 3e

(adapter le nombre de mots demandés en fonction du niveau…)

 

target   

Objectifs :

Rendre compte d’une lecture cursive, de façon créative.

 

L’élève doit créer un nuage de mots, à partir des 30 mots qui semblent le mieux rendre compte de l’oeuvre qu’il a lue.

tools   

Conditions matérielles :

Salle multimédia (traitement de texte + application web, ex : nuagesdemots.fr, wordart

ou ABCYA …)

OU  tablettes (traitement de texte + application, ex: Word art, Cloud Art …)

rocket   

Mise en œuvre :

Chaque élève doit créer un nuage de mots, à partir des 30 mots qui semblent le mieux rendre compte de l’oeuvre qu’il a lue.

Chaque mot doit être accompagné, en dessous du nuage de mots, d’une phrase explicative, justifiant le choix de ce terme.

Comme pour un abécédaire, on demande aux élèves de varier les classes grammaticales des mots choisis.

L’activité se déroule en deux temps distincts :

-Au brouillon (en classe ou à la maison): l’élève choisit ses 30 mots et rédige des phrases justificatives pour chacun des 30 termes.

-avec l’ordinateur ou la tablette : l’élève crée un nuage de mots (dont la forme entrera en résonnance avec l’oeuvre lue…) et le sauvegarde sous forme d’image.

Il insère ensuite cette image dans le fichier qu’il a crée sur le logiciel de traitement de texte où il va recopier ses 30 phrases justificatives.

 

En fonction des conditions matérielles, on peut demander aux élèves de réaliser cet exercice en binôme.

 

 

calculator Bilan : L’exercice est très bien accueilli par les élèves.

Il offre une réelle liberté aux élèves pour rendre compte de leur lecture et permet de mettre en lumière les éléments de l’oeuvre qui se sont avérés pour eux les plus marquants.

Il amène souvent à de belles réussites. Certains travaux offrent cependant parfois une vision trop fragmentée ou partielle de l’oeuvre (car trop centrée sur un aspect de l’oeuvre ou sur un élément de l’intrigue…). Une relecture des brouillons d’élèves peut donc s’avérer utile.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*